Ce suédois, fasciné par la récupération, ressuscite des objets et du mobilier afin de constituer d’impressionnantes sculptures, sorte de puzzles grandeur nature se rapprochant du célèbre jeu Tétris auquel on a tous joué. Il combine les couleurs et les fonctions de ses matières hétéroclites pour créer ce qu’il appelle ses « Frozen Belongings ». L’idée d’un arrêt dans le temps d’un style de vie, d’une manière de produire des objets largement connus et utilisés est très présente.

Ces objets de consommation s’entremêlent et se confondent afin de former des compositions qui ne permettent plus aux objets d’être utilisés. Ils deviennent de simples formes géométriques classés par couleur, taille, fonction. Naissent alors de nouveaux volumes étonnamment homogènes dont on ne connaît plus les limites. Aucun espace entre les éléments n’est accepté par l’artiste qui organise avec l’obsession de la perfection son dispositif.

Sculpteur, organisateur, empileur, chineur, designer ou artiste d’une extrême minutie ? On ne sait comment qualifier Michael Johansson et c’est pourquoi il reste un artiste pluriel qui ne s’enferme pas dans une orientation précise.
Son travail reste plein d’humour même si le discours sous-jacent semble plus mouvementé en interrogeant la place de l’objet mais aussi sa multiplicité dans notre quotidien. 

Il ne reste plus qu’à vous faire votre propre avis en allant sur son site : http://www.michaeljohansson.com/

© Copyright Michael Johansson

Article rédigé par Céleste Massol – Joe Rage http://joerage.com