Ron Mueck commence sa carrière en Australie en créant et fabriquant des marionnettes et des poupées. C’est en 1996, après avoir créé une sculpture hyperréaliste de Pinocchio pour sa belle-mère Paula Rego (peintre) que Ron Mueck nous offre à voir des sculptures en résine polyester d’une troublante conformité à la réalité, enfin pas tout à fait…
Jouant perpétuellement avec la notion d’échelle, le visiteur ne cesse d’être troublé par des personnages surdimensionnés ou au contraire extrêmement petits. Leurs dimensions anormales ainsi que la précision clinique laissent transparaître son goût pour la déchéance du corps humain. Les personnages d’âge très différents sont plongés dans leurs actions et dans leurs pensées, il ne leur manque que la parole pour rentrer dans notre réalité.

La maîtrise parfaite de sa technique, ce souci d’exigence du détail anatomique, relaye une certaine sensibilité dont on ne peut pas être extérieur à travers ce réalisme qui nous surprend. En effet, cet artiste affirme sa singularité avec la reproduction de détails physiques mais aussi dans son parti pris de réduction ou d’agrandissement des dimensions humaines, brouillant la limite entre naturel et artificiel. 

Ron Mueck se distingue aussi par le choix de ses thèmes, il ose aborder des sujets représentant l’homme dans des actions quotidiennes du berceau jusqu’à la tombe. La confrontation frontale avec cette réalité met le spectateur dans une drôle de position, comment réagir face à la mort, la maladie, la naissance, la vieillesse…? Le médium qu’est la sculpture semble alors à son apogée avec le travail de Ron Mueck qu’on peut difficilement catégoriser : il se situe à la fois dans l’hyperréalisme, dans la veine contemporaine de la sculpture et dans le naturalisme des formes. Vous l’aurez compris, un artiste hors norme comme son travail. Si vous avez l’occasion de voir ces saisissantes sculptures, courez-y !

Pour les chanceux qui sont proches de Paris, la Fondation Cartier expose son travail – ainsi que des vidéos montrant l’artiste à l’œuvre – jusqu’au 27 octobre 2013.

Pour en découvrir plus :  http://fondation.cartier.com/#/fr/art-contemporain/26/expositions/866/en-ce-moment/862/ron-mueck/

© Photographies Copyright Ron Mueck

Article rédigé par Céleste Massol – Joe Rage http://joerage.com/