Liu Bolin est un artiste chinois contestataire connu pour ses photos-performances. En effet, cet artiste passe des heures à se recouvrir afin de se dissimuler dans des paysages urbains si bien que sa silhouette – ou celle d’un autre individu – se devine alors que très succinctement en se fondant littéralement dans ces paysages. La réalisation est minutieuse et l’illusion troublante, alors, au premier regard, la présence humaine n’est quasiment pas visible, seules les petites irrégularités entourant la silhouette nous informe de sa présence.
Cet « homme invisible » est initialement sculpteur et appartient à la génération de chinois qui est arrivé à maturité dans sa production artistique dans les années 1990 lorsque la Chine sort péniblement des décombres de la Révolution culturelle afin de profiter de la croissance économique rapide et stable.

 

Son art résonne comme un moyen de protestation silencieuse et poétique. Ce projet, alliant photographie et performance, est fort en signification et nous interroge alors sur notre propre individualité.
Ces individus, yeux clos et immobiles, sont tels des apparitions fantomatiques qui errent dans les rues à la recherche de réponse. Les valeurs de la photographie où l’homme occupe le premier plan, et donc le sujet principal, se retrouvent reléguées à l’arrière-plan.
Notons que Lui Bolin renie toute part « de jeu » dans son travail, son art est un véritable manifeste sociologique et politique pour la population chinoise.

© Copyright Liu Bolin

Rubrique rédigée par Céleste Massol – Joe Rage   http://joerage.com/