MIAOW invite régulièrement un acteur dans le domaine de la déco ou de l’architecture pour nous livrer ses 3 j’aime !
Trois j’aime dans la boutique MIAOW et trois j’aime tout zazimut sut tous et n’importe quoi. Ici Richard Massol :

PORTRAIT-RICHARD-02 
Richard Massol, architecte d’intérieur, travaille à Paris dans l’agence Charles Zana avec qui il collabore depuis plus d’une quinzaine d’années. C’est autour d’une clientèle exigeante et souvent amoureuse d’œuvres d’art  qu’il travaille en France et à l’étranger. Au travers de ces dernières décennies, il a nourri un style d’une grande exigence, riche de diverses influences. Nous ferons très bientôt la visite de sa maison de campagne pour en avoir la preuve. 

 

                                                                                                        

Les 3 J’aime dans la boutique MIAOW !

 

Les 3 J’aime tout zazimut !

 
La galerie Continua

Dernière découverte à environ 70 km à l’est de Paris non loin du Mont Cel Enger et de Coulommiers. Dans une immense friche industrielle un trio de galeristes italiens a installé leur troisième galerie après San Gimignano et Bejing.
Autour d’expositions et d’installations permanentes on y trouve une sélection pointue d’artistes contemporains. Actuellement et jusqu’au 23 décembre plusieurs artiste autour de l’exposition Sphère 2012.

Passez voir le site pour plus d’infos: http://www.galleriacontinua.com/

Les plats que fait ma femme !

J’adore tous les plats que fait ma femme, super rapide et parfois (souvent!!!) très bons. Ici elle nous livre la préparation de sa délicieuse et fameuse soupe à l’ail ou AIGO BOULIDI :

Faire bouillir dans 2 litres d’eau pendant quinze minutes 5 gousses d’ail épluchées (moi je mets presque une tête d’ail) écrasées ou coupées en petits morceaux. Saler, poivrer.

Incorporer un blanc d’œuf tout doucement à l’ail bouilli qui se rependra en filament.

Juste avant de servir, dans un bol lier un jaune d’œuf avec de l’huile d’olive (comme une légère mayonnaise) et un peu de bouillon qu’on mettra au fond de la soupière. Ou à rajouter sans le faire cuire au bouillon avant de servir.

On peut disposer dans les assiettes du pain un peu rassis sur lequel on verse le bouillon ou mettre à cuire un peu de vermicelle.

C’est souverain les lendemain de fêtes pour remettre en place les estomacs fatigués et contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’ail cuit ne donne pas mauvaise haleine… Alors bonne appétit!

Marie Odile Savigny Wilson

Elle travaille la céramique et la pâte de verre dans son atelier de Moustier Sainte Marie dans les Alpes de haute Provence. J’aime son univers est sensuel et tourmenté et sa quête toujours renouvelée.